Saint Etienne, Saint étienne de Tinée, Saint Etienne de Tinee. auron, isola, isola 2000, alpes, montagne, tinée, st etienne, st étienne, saint-etienne-de-tinee. Auron ski la vallée de la Tinée st étienne de tinée st etienne de tinee isola ski.

 station de ski,

parc du mercantour, mercantour. saint dalmas le selvage,douans, le bourget, saint sauveur sur tinée, clans, vens, rabuons, saint maur, la courbaisse, la bonette, la bonnette, station verte, location, vacances, hotel, gites, chambres d'hotes. hotels, chambres d'hôtes, gites, hôtels, hôtel, ski, alpes maritimes, cote d'azur, arriere-pays nicois, côte d'azur, conseil général paca, provence. mercantour.comté de nice, haute montagne, ski de fond, luge, location, locations, telesiege, teleski, région

 

www.SaintEtiennedeTinee.Com

 

Portail sur Saint Etienne - Auron

 

 Saint Etienne de Tinee Auron

 

Ne tournez plus en rond, venez à Saint-Etienne-Auron...

 

Saint Etienne, la Perle des Alpes...

La Tinée, la Déesse des Eaux...

 

La vallée de Saint Etienne de Tinée la vallée de Saint Etienne de Tinée La Fontaine des Papé, rue droite, St Etienne de Tinée

 

 

Infos / Actualités

 

    

 

 

Sur le chemin de Damas…

 

Non ! sur la Route de Saint-Etienne-Auron (la Perle des Alpes avec sa rivière, la Tinée, Déesse des Eaux), nous découvrons un site magnifique.

 

Le village, à la fois Commune et Canton de la Haute Tinée, dans les  Alpes Maritimes, est à 1140 m d’altitude. Son clocher de style roman (1492) et son église paroissiale accueillent les pélerins depuis le Moyen Age.

Cette dernière a été reconstruite dans le style romano-byzantin au XVIII° siècle. Son architecture s’apparente à celle de Saint-Pierre de Rome.

 

A Auron, la Chapelle Saint-Erige du XIII° siècle était aussi un lieu de pélerinage.

 

C’est au rond-point de Saint-Maur (quartier Drogons) que le visiteur, remontant la vallée du Var-Tinée, a laissé depuis Nice (la Perle de la Côte d’Azur) de charmants villages tels que Plan du Var, le Chaudan (puis les Gorges de la Mescla), la Courbaisse, Roussillon, Bancairon, Pont de Clans, la Bolinette, Saint-Sauveur sur Tinée, Pont de Paule, Isola, la Blache, le Cialancier, Mourrefret, Pré du Loup et le Bourguet (sans oublier à gauche la Rougelle et Roya ; à droite Douans).

 

Depuis Saint-Maur, d’un côté, nous montons sur 5 km, de 1200 à 1600 mètres, à  la Station de ski de réputation internationale et de l’autre côté, à 2 km, nous descendons sur Saint-Etienne de Tinée.

 

Si nous dépassons ce Chef-lieu de Canton, nous arrivons sur une des routes les plus hautes d’Europe : Restefond-la Bonette, 2802 mètres.

Nous laissons sur la gauche, un pittoresque ancien village avec ses forêts, Saint-Dalmas de Selvage, à 1500 m d’altitude. Son église du XI° siècle a été reconstruite au XVIII° s. Son clocher lombard, de style roman vous accueille…

Continuons, à partir du Pont-Haut, vers la superbe Cascade de Vens et  le Pra, (départs de nombreuses ballades en montagnes : Col de Fer - 2583 m –  Lacs de Vens… Route de l’Energie, Mont Tenibres – 3027 m – Lac de Rabuons…), Bousseyas (1900 m d’altitude), le camp des Fourches, pour découvrir des paysages féériques dans le Parc du Mercantour…

 

Saluons Notre Dame du Très-Haut avant d’arriver au Col de la Bonette et de poursuivre vers le sympathique village de Jausiers, dans le Département des Alpes de Haute-Provence.

 

Ce circuit routier est aussi le plus court, en été, pour se rendre de la Côte d’Azur dans les Hautes-Alpes, l'Isère, la Savoie et la Haute-Savoie...

 

les armoiries de Saint Etienne : 2 croix blanches sur fond rouge.

 

 

 

 

SAINT-ETIENNE de Tinée : Station touristique et climatique...

 

Allez pépé, pointe.

 

Malgré l’incendie qui l’a ravagée, en partie, en 1929, ce bourg garde dans son site alpestre de nombreux témoins religieux des siècles passées : l’église du XVII° siècle et son campanile roman lombard (XII°s) restauré en 1492, deux chapelles (Saint-Sébastien et Saint-Maur) dont les murs sont couverts de fresques des XV° et XVI° siècles et l’ancien couvent des Trinitaires (XVII° s.).

 

La parole est au clocher : « mon image te hante aussi où que tu sois ; ma flèche est comparée à tout ce que tu vois ».

 

«Objets inanimés avez-vous donc une âme qui s’attache à notre âme et la force d’aimer ».

 

Ce Chef-lieu de Canton est l’agglomération la plus importante des hautes montagnes du Comté de Nice.

Commune de 17 000 hectares, elle s’étend depuis les communes d’Isola, de Beuil, de Péone, de Guillaume, au Sud ; des communes d’Entraune, de Châteauneuf, à l’Ouest ; à Saint-Dalmas le Selvage, Bousieyas, Restefond, la Bonette (2860m) aux Alpes de Haute Provence (ex-Basses Alpes) au Nord ; à la Frontière italienne, à l’Est.

 

Son nom date de 1898 ; avant Deliansulis (Diane : Déesse des Eaux), Sancti Stephani Tiniensis, San Stephano di Tinea, Saint-Etienne aux Monts en 1860…

 

Carrefour  des anciennes voies de pénétrations du Var et de la mer, à la vallée de l’Ubaye et de la Stura, depuis sa fondation probable par les Ligures de la tribu des ETINU, le village a essuyé les sièges, des guerres féodales et impériales, les incendies (en 1594… 1907…1929…) ; mais rien n’a su altérer une vie riche et tenace dont il conserve, aujourd’hui, le caractère.

 

A 90 kilomètres de la Côte d’Azur et de la Méditerranée, Saint-Etienne de Tinée offre un paysage de montagnes sauvages et secrètes. Son altitude est de 1140 m.

Son climat alpestre, atténué par le souffle méditerranéen, lui confère un ensoleillement méridional et une atmosphère sèche, en même temps qu’un enneigement abondant, surtout cette année.

 

Sa flore, la plus variée, la plus riche qui soit, s’étage de 900 m à 3000 mètres d’altitude.

Voilà ce qui fait un centre de séjour idéal pour ceux qui aiment les joies de la nature retrouvée.

 

Ses hameaux : Auron, Saint-Maur, le Bourguet, Roya, la Rougelle, Pre du Loup, le Cialancier, la Blache et Douans en font partie. Ces villages conservent d’attachantes traditions qui sont la marque de leur personnalité.

 

AURON, station magnifiquement située sur un plateau couvert de pâturages à 1600m d’altitude, au centre d’un cirque montagneux jusqu’à plus de 2400 m, est devenue rapidement un village d’été et de sports d’hiver, en pleine expansion.

Dès le XV° siècle, Auron connaissait déjà le tourisme, celui des pèlerins qui venaient vénérer Saint-Erige, dont la chapelle fut ornée, en 1451, de fresques retraçant sa vie.

Située aux portes du Parc du Mercantour, cette station-village a été créée en 1937.

 

 Saint Etienne, capitale de la Haute Tinée les montagnes, la neige, le ski

 

Saint Etienne de Tinée

 Auron

Isola 2000

Isola

Saint Dalmas le Selvage

Les Environs

Le lac de Vens

 Le lac de Rabuons

La Tinée

La Bonette

 Le Bourguet

 Roya

Le Cialancier

Douans

Sestrière

Le Pra et Boussieyas

La Blache

Le Pré du Loup

La Rougelle

Demandols

Saint Maur

Le Parc du Mercantour

La Faune et la Flore

Les Spécialités

Images d'archives

Patrimoine

 

 

 

 

 

Coup de Gueule

Humour et humeur

Coup de Coeur

 

Réflexion - Action - I -

Réflexion - Action - II-

Réflexion - Action - III-

 

Carte

 

 

Archives Réflexion - Action :

Archives 2008      Archives 2009      Archives 2010     Archives 2011      Archives 2012     Archives 2013     Archives 2014

 

Archives Humour et humeur :

Archives 2008      Archives 2009      Archives 2010     Archives 2011     Archives 2012     Archives 2013     Archives 2014

 

 

 

 Location de vacances

 

 

 

CONTACT

 

 Saint Etienne Auronst etienne auron

 

Ce site est indépendant et n'a aucun lien avec l' office de tourisme de Saint Etienne de Tinee, Auron, Isola ou Isola 2000, ou un organisme officiel tels que conseil général ou régional, parc du mercantour, comité du tourisme 06...etc.

Copyrights 2008

Saint Etienne, Saint Etienne de Tinée, Saint Etienne de Tinee, auron, isola, isola 2000.

saintetiennedetinee.com, le site de Louis Achiardi ou Louis Papé.Copyright achiardi louis

Saint Etienne, auron, Saint Etienne de Tinée, isola, Saint Etienne de Tinee, isola 2000